L’église saint Martin d’Aubigny-sur-Nère

Aubigny-sur-Nère, Cité des Stuarts, ville ayant appartenu à cette grande famille écossaise durant plusieurs siècles. Les Stuarts ont marqué de leur empreinte les constructions, les colombages du village où se mêlent la brique, la pierre et le bois.

ph-aubigny4

L’église saint Martin fut construite au XVIème siècle à l’emplacement d’une église romane du 12ème dont la nef haute de 17m présente la particularité d’être recouverte de 2 grandes voûte sexpartites barlongues (similitude avec Bourges, peut-être construites par les mêmes compagnons).

On peut y admirer un rétable en bois du 16ème représentant la mise au tombeau du Christ, une Piéta en bois du 17ème et surtout la verrière centrale relatant la vie de Saint Martin. Au portail d’entrée une statue de Saint Martin en légionnaire. L’église a aussi la particularité de posséder 2 orgues.

photos_12705678165501A l’extérieur, les yeux sont attirés par le haut clocher-porche du XVe siècle et le portail d’inspiration romane.

Une bulle du pape Alexandre III mentionne l’église d’Aubigny-sur-Nère (Cher) en 1173 comme dépendance de Saint-Martin-de-Tours. Il existe une église romane attestée depuis le IXe siècle, reconstruite au XIIe siècle. Il n’en reste que le portail sud.

Détruite par les Anglais en 1356 et en 1412, l’église est agrandie par Bérault puis Robert Stuart, militaire français d’origine écossaise.Pendant le terrible incendie de 1512, elle est ravagée en même temps que la ville. Du coup des travaux sont effectués au cours des XVIe et XVIIe siècles, donnant à l’église sa physionomie actuelle. C’est donc une église gothique « de transition » assez rare en Berry. A la même époque, les Stuarts commencent à faire aménager la plupart des chapelles latérales.

Aubigny-sur-Nère-Eglise_Saint-Martin_(10)Le vitrail central date du XVIe siècle : y sont représentés des scènes de la vie de saint Martin mais aussi les blasons des Stuarts, seigneurs d’Aubigny.

 

Aubigny-sur-Nère-Eglise_Saint-Martin_(2)La jolie Vierge à l’Enfant polychrome est en fait un ancien retable, qui devait être peint à l’origine.

Cette église est directement reliée à une autre église saint Martin, située elle aussi au centre d’une configuration hexagonale, celle de saint Martin-en-Ré : http://www.patrimoine-histoire.fr/Patrimoine/IledeRe/Ile-de-Re-Saint-Martin.htm

1

Comme la grande majorité des églises dédiées à saint Martin, elle est située sur un ancien lieu de culte antérieur au christianisme. Sous son impulsion, beaucoup de ces sanctuaires furent christianisés.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *