Une autre ligne saint Michel

Une ligne Saint Michel tout à fait remarquable relie le Mont Gargas (qui surplombe ND de la Salette) – Gargas étant l’autre nom de saint Michel – à de nombreux hauts lieux comme le Sacra di San Michele en Italie, en passant par l’alignement de menhirs des Bondons sur le Mont Lozère, la chapelle de Bergounhoux évoquée dans ce site, Cordes-sur-Ciel, le cœur de la très remarquable forêt de la Grésigne (également évoquée dans le site), cinq églises dédiées à Saint Michel (!), pas moins de trois  » plus beaux villages de France » : Cordes-sur-ciel, Sainte-Enimie et La Garde-Guérin, les Cromlechs de Erregelu sur le mont Baigura dans les Pyrénées, plusieurs châteaux, 3 capitales, le Ópusztaszer National Heritage Park de Hongrie etc. Etle Mont Kaïlash qui est le lieu le plus sacré de la planète pour 4 religions.
Bref une kyrielle de lieux remarquables pour une ligne qui l’est tout autant.

2Le mont Gargas

1373199385_1471334017On peut ressentir la formidable puissance qui émane de cette montagne, et un œil averti pourra même « voir » la Présence de ce lieu si puissant…

Noter, outre les monts évoqués, que les 3 plus beaux villages de France de la ligne sont des villages perchés (pour sainte Enimie, la ligne passe sur le belvédère du causse, juste au dessus du village), comme il se doit pour l’Archange solaire qui habite toujours des hauteurs. L’église de La Garde-Guérin en Lozère est dédiée à Saint Michel. D’assez petite taille, elle est cependant tout à fait remarquable, comme le reste du village d’ailleurs.
la garde guérin 3 Une vue de l’église saint Michel de La Garde-Guérinla garde guérin 2la garde guérinLa statue de l’archange est située au-dessus de l’autel

Cordes-sur-Ciel a été « élue » village préféré des français en 2014. Son église est également dédiée à Saint Michel…
Cordes est au centre d’une configuration en étoile, de même que la Sacra san Michele.

église saint michel cordes sur ciell’église saint Michel de Cordes-sur-Ciel

La ligne passe également par la chapelle de Bergounhoux et l’église de Saint Amans du Ram dont le patron était saint Michel lorsque l’église était encore une chapelle.

église st amans du ram l’église de Saint Amans du Ram (anciennement église saint Michel)

La ligne passe aussi par l’alignement de menhirs des Bondons et le pic Finiels (un des sommets du Mont Lozère). Ceux qui connaissent ce lieu éminemment solaire ne seront pas étonnés de son « appartenance » à Saint Michel.

Pic_de_FinielsLe pic Finiels

Elle passe également par le chromlech du Mont Baigura au pays basque et par 4 capitales : Porto, Ljubjana, Naypyidaw et Phnom Penh et , en Indonésie, sur le cratère du mont Sirung, un volcan actif.

Ci-dessous, un diaporama qui suit la ligne de Porto à Phnom penh. Les lieux sont d’abord localisés sur une carte puis, pour certains, j’ai rajouté des photos à la suite de la carte.

J’ai cru bon de rajouter au diaporama le mantra de Vajrakilaya (nom tibétain de saint Michel), mais après tout il y a toujours la possibilité de couper le son si on « n’accroche pas » à ces sonorités…).

À noter : une autre ligne relie le Mont Kaïlash au Mont saint-Michel en passant par le monastère de Jasna Gora à Czestochowa (haut lieu de pélerinage polonais et mondial avec sa très célèbre vierge noire).

 

Le diaporama est adapté à une lecture en plein écran

Le mont Kaïlash

Le mont Kailash est une montagne de la chaîne des Himalayas culminant à 6 714 mètres d’altitude. Il est à la source de quatre des plus grands fleuves d’Asie : le Gange, l’Indus, le Brahmapoutre et le Sutlej.

Considéré comme étant le centre de l’univers bouddhiste, il est également une montagne sacrée pour les hindous qui le revendiquent depuis des siècles comme étant la demeure de Shiva, le dieu suprême.

Kailash1Située dans la préfecture de Ngari, au Tibet, à proximité du lac Manasarovar et du lac Rakshastal cette montagne est le centre de l’univers bouddhiste (chaque bouddhiste aspire à en faire le tour) ; c’est aussi un endroit sacré pour les hindous, les jaïns et les bönpos depuis des siècles.

4 Les abords de la montagne divine sont des lieux saints où « les pierres prient ».

KailashDans ces lieux emprunts de beauté surnaturelle et de mystères, la réalité n’est marquée que par la présence de villages de bergers et de troupeaux :

Le mot Kailâsa signifie « cristal » en sanskrit. Les Tibétains le nomment Ghang Rimpoche ou Khang Ripoche, ce qui signifie le « précieux joyau des neiges » et les jaïns Ashtapada. Il est aussi appelé Tise ou Meru.

urlTelle une perle blanche posée sur un écrin géant, le Kaïlash surgit soudain, dans l’immensité des hauts plateaux désertiques du Chang-Tang au Tibet. Le dôme miroitant s’élève dans une solitude altière à 6714 mètres d’altitude, rayonne et fascine à perte de vue dans l’horizon azur . Les imaginations s’éveillent aussi à la vue des parois glacières à la base presque rectangulaire.

tb-048Faire la kora (tour) du mont Kailash (6714m) est le but de toute une vie à la fois pour les Bouddhistes, les Hindous, les Bön-po (adeptes de la religion animiste et chamanique qui prédominait au Tibet avant l’arrivée du Bouddhisme) et les Jaïns. Pour les Bouddhistes, il est la demeure de Chenresig, le Bouddha de la compassion dont le Dalai Lama est la réincarnation. Pour les Hindous il est le mont Meru, centre du monde et demeure de Shiva. Pour les Jains il est le mont Ashtapada, où le fondateur de leur foi, Rishabhadeva, atteignit le nirvana. Enfin pour les Bön-po, il est la demeure de la déesse Sipaimen. Effectuer le tour du mont Kailash efface le mauvais karma et permet de se rapprocher du nirvana.

Beauté et mystères de cette montagne inaccessible ont sans doute contribué à nimber son sommet d’un halo de légendes. Pas surprenant, dès lors, que depuis la nuit des temps, Mahabharata et légendes himalayennes, aient conté les aventures spirituelles nées autour du Kaïlash et de ses deux grands lacs, le Manasavovar et le Rakshas.

Le lac Manasarovar, situé près du Mont Kailash, est considéré par les hindous comme étant une émanation de l’esprit de Brahma, le créateur de l’univers. C’est la contrepartie féminine Yin de la montagne. Les tibétains l’appellent Mapam Yumtso, « le lac des forces invincibles des Bouddhas « .

Manasarovar Le lac Manasarovar, à plus de 4500 mètres d’altitudeP1110601

D’aucuns assimilent la montagne au mythique Mont Mérou et y voient le centre du monde. Les Tibétains l’appellent même  » Tisé  » qui signifie l’axe du monde. Les grands mythes fondateurs d’Asie reposent sur ce sommet sacré où cohabite une multitude de dieux.

The pilgrimagepeinture de Socrates Geens

 » Aucun lieu sur terre autre que la région de Kaïlasa-Manasarovar n’est aussi glorifié et ne mérite davantage d’être identifié au paradis terrestre «  Lama Govinda

 

08 Mount Kailash Close Up from The Kangnyi Chorten Tarboche Area On Mount Kailash Outer KoraLe visage de Shiva

saint Michelqui est un des autres noms de l’archange saint Michel

Horus cavalierou d’Horus
vajrakilayaet de Vajrakilaya au Tibet – la dague ou Phurba est équivalente à la lance de l’archange

kilaya = (Mi) kaël

Le mantra de la vidéo est celui de Vajrakilaya

—————————————————————

1

« Tout cela me coupait littéralement le souffle. Il me semblait d’ailleurs que j’avais cessé de respirer, absorbé par Ce-qui-m’était-donné : ce paysage superbe, intensément rayonnant dans la clarté de l’air, solitaire et sans soutien, mystérieusement suspendu dans le vide, et (en cela résidait le vrai miracle, la merveille et le ravissement) totalement exempt de « moi », indépendant de tout observateur. Sa présence totale était mon absence totale, de corps et d’esprit. Plus léger que l’air, plus translucide que le verre, entièrement détaché de moi-même, je n’étais nulle part à la ronde. » Douglas Harding Vivre sans tête

2

—————————————————————————————————————————————————————–

 

5 thoughts on “Une autre ligne saint Michel

  1. Là, je retrouve le « Kailash » d’ il y a quelque temps et son pseudo qui lui allait comme un gant.
    Je n’ai jamais trop réussi à m’habituer au pseudo ‘Eurogrille ».

    Superbes photos et vidéos…et le Mont Gargas, un sacré souvenir pour moi lors de son ascension!!!

    • Merci Grolou, et heureux de te retrouver! Ça me fait toujours plaisir de te lire.
      Je n’ai jamais utilisé Eurogrille comme pseudo (il se met automatiquement en tête des commentaires en fait : je viens de modifier mon profil et le pseudo Kaïlash va s’afficher à nouveau).
      Dis donc le Gargas n’a pas du être de la tarte à grimper !

  2. Comme tu dis, çà n’a pas été de la tarte…et voilà le récit que j’en avais fait à l’époque à propos de ND de La Salette et du mont Gargas sur EV:

    « Je suis allé la-bas (La Salette) l’été dernier.
    Sans préjugé, j’ai trouvé les mêmes sensations que Mâme , à savoir que j’ai bien vu les pélérins/touristes et j’ai entendu l’orgue dans l’église: c’était sympa, sans plus, et c’est bien plus haut que çà se passe.

    Pour la petite histoire, j’arrive à Corps en 2 roues et je me dis que 14 km de col, c’est que du bonus pour aller voir ce lieu.
    J’avais juste oublié que c’était le 15 août à 17h et j’ai failli me prendre plusieurs bus de pélérins en pleine poitrine.

    Bref, la-haut (même si c’est encore en bas, MDR) je vois le panneau Mont Gargas et je regarde cette montagne…trop tard pour me mettre en chemin…promis, juré, je reviens demain matin (car j’ai bien retenu les leçons de Mâme: un nom pareil ne peut cacher que des bonne choses!).

    Fait et dit, le lendemain j’attaque l’ascension tout guilleret avec juste une bouteille d’eau de la fontaine « magique » en me disant que 2.5 km, çà sera faisable avant midi.
    Le panneau en question ne parle pas du dénivelé de plus de 400 m à flanc de montagne en plein cagnard (seuls quelques petits arbres en fin de grimpette).

    Je me décomposais de plus en plus (un vrai chemin de croix) sous le regard et les encouragements de ceux qui redescendaient et m’assuraient que çà valait le coup et que j’y arriverais aussi si eux avaient pu le faire.

    Je me dis: « pas grave, il faut se vider avant de bénéficier des bonnes énergies », mais je suis arrivé là-haut complétement vidé, en hypoglycémie et j’ai dù m’accrocher à la table d’orientation (seul endroit stable au sommet).

    Heureusement une famille est arrivée un peu après et m’a donné une barre énergétique qui m’a permis enfin d’apprécier la vue à 360° et le ressenti de ce lieu: St Michel qui veillait sur l’ancienne Dame en contre-bas qui se trouvait là avant ND de la Salette.

    Que du bonheur finalement et je me dis que la descente serait plus facile.
    Nouvelle erreur et nouvelle hypo. Impossible de remonter en selle pour rejoindre Corps et manger quelque chose (l’eau miraculeuse n’avait pas suffit).

    Et là, je me souviens que dans des lieux comme La Salette (mais pas sur la montagne) il y a toujours des boutiques de « bondieuseries » qui heureusement vendent des petits gâteaux et madeleines faites par les bonnes soeurs.
    Qu’elles en soient remercièes car çà a évité aux secours de venir me chercher!

    La morale de cette histoire est que la Dame est toujours prête à aider…et que les luttes avec St Michel, çà demande beaucoup d’énergie même quand on ne fait pas partie des méchants (du moins, c’est se que j’aime à croire). »

  3. passionnant! Merci pour le partage de ton travail!
    La ligne qui passe au mont st Michel, à Porto, si je suis mon pendule sur le globe, cela me mène au Pérou, (la région du lac Titicaca, les mayas, le culte du Soleil, tiens tiens, on y trouve encore l’Archange Mikaël?)
    affaire à suivre…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *