Une grille, plusieurs réseaux

Dans le maillage énergétique, le réseau de base (toujours en rouge dans les images du site) se présente de la façon suivante : des lignes (dont la résultante est droite, mais tout porte à croire qu’elles sont sinusoïdales tout au long de leur parcours) orientées Nord Sud pour le tiers d’entre elles et dont l’espacement est indiqué dans la deuxième image.

une grille,plusieurs réseaux 1

Plus de détails et les distances ici :

une grille,plusieurs réseaux 2

On a ainsi 340 kms entre Saint-Levan (extrémité ouest de la ligne saint Michel-Sainte Marie anglaise (en orange sur l’image) et la mont Saint Michel français.
On retrouve cette distance entre le Mont et la cathédrale de Bourges ou entre Avebury et Amiens, par exemple. Ce sont les lignes surlignées en bleu fluo sur l’image.

Les lignes surlignées en rose sur l’image 2 ont toutes une valeur entre-nœuds de 312 kms.
La distance de la cathédrale d’Amiens à celle de Bourges est identique à la distance d’Amiens au Mont Saint Michel ou d’Avebury au Mont. Et ainsi de suite pour toutes les distances entre chaque nœud de la grille.

L’ensemble forme une série de triangles isocèles imbriqués les uns dans les autres.

Les deux lignes oranges sont les lignes saint Michel françaises et anglaises. Ce sont les seules lignes européennes à peu près connues (avec la ligne Belinus) mais elles ne sont qu’une petite partie du maillage global. Elles ont chacune beaucoup d’autres lignes qui leur sont parallèles.

La ligne Saint Michel (orange) qui traverse la France, rejoint Rome et Edfou en Egypte (le plus grand temple dédié à Horus- Saint Michel de l’Egypte antique).
La ligne rose oblique qui passe par Prague, Strasbourg et Bourges rejoint Saint Jacques de Compostelle.

Et les exemples de ce type abondent.

Les points de référence (au croisement des lignes = les grands centres d’énergie) sont par exemple : Mont-Saint Michel, Cathédrale d’Amiens, Cathédrale de Bourges, Avebury, Rome, Prague, pour ne citer que les points les plus proches et les plus connus.

Chartres, Rocamadour ou la sainte Baume sont sur un ou plusieurs autres réseaux, intimement et géométriquement liés à celui-ci, qui, je le répète, est la trame de base. Les autres réseaux ne sont nullement secondaires ni moins puissants ; ils sont seulement agencés selon une autre angularité.
C’est à partir de la structure de base (en rouge) que tout se structure et s’agence.
Toutes les autres lignes sont des mailles des réseaux fils ou filles du réseau de base. Ces réseaux enfants sont « attachés » au réseau de base par chacune de ses intersections, qui sont toujours des hauts lieux.

 

10 thoughts on “Une grille, plusieurs réseaux

  1. Fabuleux travail, j’en suis pantois.
    je recense les lieux sacrés de ma région la Normandie et par chance je suis tombé sur ce site.
    Bravo encore

  2. Bonjour,

    Je suis passionné de Géobiologie sacrée que j’exerce essentiellement en Belgique. Vos recherches m’intéresse énormément, surtout par rapport aux Ley Lines (ou tubes magiques).

    Y-a-t’il un moyen de trouver les coordonnées géographiques (Altitude-Longitude) des croisements du réseau que vous proposez ?

    Merci pour les échanges. Cordialement, Serge

  3. Bonjour,
    Bravo pour ce travail colossale !
    Je suis paysagiste passionné de géobiologie et je passe une partie de mon temps à rechercher les réseaux et autres phénomènes sur des sites choisis pour les « nettoyer » au besoin. J’aurais beaucoup aimé vous commander une étude sur un site près de chez moi selon votre approche (mais j’ai vu que vous n’en faisiez plus pour le moment…).
    J’ai quelques informations, peut-être pouvez les confirmer :
    – c’est un réseau de l’intraterre qui se trouve dans la 17e dimension,
    – il est toujours positif;
    – et il résonne avec le Rubis.
    Bonne continuation,
    Fabrice

  4. (suite du message précédent, validé trop rapidement)
    Les informations concernent la Grille énergétique sur laquelle vous travaillez.
    J’ajoute que les Ley lines sont toujours soit sur le réseau, soit elles relient des points du réseau. On en trouve pas ailleurs.
    Ces informations corroborent-elle vos connaissances ?
    Amicalement

  5. Hello,

    remarquable.
    J’habite dans le Gard. Je souhaiterais plus de précision pour localiser le lieu entre les saintes marie et la plage de l’espiguette.

    Merci.

    je connais pas mal de chapelles, menhirs, grotte sacrées dans l’uzège. Je reste à votre dispo.

    cordialement,

    sébastien.

  6. Juste un mot pour signaler la sortie d’un livre de Alain Boudet (docteur en sciences physiques) aux éditions Vega: « Le réseau énergétique des lieux sacrés »…

    sous-titre: « la terre est sous-tendue par une grille énergétique, elle-même reliée à nos corps énergétiques. Tout est en train de changer. »

    Y est mentionnée entre autres la grille de Bethe Hagens et de William Becker.
    La grille qui sous-tend la terre serait basée sur 3 polyèdres imbriqués: le dodécaèdre, l’icosaèdre et le triacontaèdre-rhombique (30 faces en losanges), ce qui produit un polyèdre de 120 faces triangulaires et 62 sommets nommé hexaki-isocaèdre baptisé polyèdre 120 ou UVG 120(unified vector geometry).

    Pas encore fini la lecture de l’ouvrage mais très intéressant et très descriptif des différentes formes des lieux sacrés dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *